Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 15:40
Porcus diabolicus par Michel Pastoureau

Pourquoi le porc est tabou chez les juifs et les musulmans par Michel Pastoureau Directeur à l'école Pratique des Hautes Etudes au micro de Franck Ferrand Au coeur de l'Histoire sur Europe 1 le 4 septembre 2015.


La Bible référence absolue au Moyen Age présente le cochon comme un animal négatif, impur dans le Deutéronome et le Lévitique.
Base de l'alimentation de l'Occident chrétien.
1- Hypothèses historiques liées aux tribus nomades primitives: le porc ne peut pas suivre les populations qui se déplacent comme le mouton ou la chèvre, donc il serait rejeté par les anciens peuples nomades: c'est un animal des populations sédentaires.
2- Hypothèse sémiologique très séduisante avancée par une chercheur américaine :il ne faut pas prendre le porcs seul dans la Bible mais tous les animaux qui sont taboués,et on s'aperçoit que ce sont des animaux difficiles à classer, ils sont hors catégorie, on ne sait pas trop quoi en faire. On ne sait pas très bien quels règnes zoologiques de l'époque ils appartiennent.
Ex: les animaux qui vivent dans la mer mais qui n'ont pas d'écailles sont tabous comme le porc qui a le pied fendu mais qui ne rumine pas comme les ruminants etc..
3- Hypothèse du cousinage biologique et anatomique: entre l'homme et le cochon tout est identique .
4- Hypothèse symbolique et religieuse: le porcus diabolicus : "envoyé du Diable" ou "porc démoniaque".
"oblicus": marcher de travers comme le renard.Entrer de biais dans une église c'est mal vu.
Pour purifier le royaume bafoué,souillé par la mort accidentelle du jeune prince Philippe de France âgé de 15 ans tué par un cochon infâme; Louis VII époux d'Aliénor d'Aquitaine, conseillé par l'Abbé de Saint Denis Suger et Saint Bernard le maître à penser de la Chrétienté , a fait de la Vierge la Reine de France et développe le culte marial.
Les armoiries royales: la fleur de Lys d'or sur fond d'azur : Le bleu marial représente la France des Capétiens, dynastique, royal puis étatique et national puis de la Révolution jusqu'à l'Equipe de France et ce du à un cochon éboueur et divagateur au XIIè (comme à Naples). En 1789, on garde le bleu dans le drapeau ainsi quand on plie le drapeau, on cache le rouge et le blanc et on ne doit voir que le bleu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories