Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 22:31
Réunion de quartier Centre Saurel
Réunion de quartier Centre Saurel

Ce vendredi 8 avril c'est au tour du 7è Quartier "Centre" de voir de près Phiphi son édile préféré et toute son équipe. Ils sont donc venus nombreux Salle Pagézy, pas loin de 500 se pressent et veulent être au premier rang. Oui mais voilà les 3 premiers rangs sont réservés aux adjoints et conseillers qui ont été priés de faire nombre et d'écouter" la voix de son maître". On les reconnaît concentrés sur leurs tablettes en éveil au cas où ils seraient interrogés sur un détail technique.

L'homme est enjoué et rieur, même si une vilaine foulure du pied lui impose une chaise surélevée et l'agitation lycéenne qui a paralysé la ville ne l'a pas laissé en repos. L'homme est ponctuel et à18 heures pétantes il ouvre la séance.

Incontournable et interminable diaporama pour un bilan chiffré dont il connaît et parfois corrige chaque détail en prenant soin de demander le pointeur pour éclairer notre lanterne sur ses projets urbains ou architecturaux.

Le Bilan n'en est pas un car le bougre a déjà tellement servi et assimilé les dossiers avec son vieux compère Max Lévita pendant deux mandatures celles de Frèche et de Mandroux qu'il ne renie point. Après deux ans de "Maire à plein temps" les opposants (Roumégas, Vignal, Delafosse...) ne sont plus en embuscade et sont bel et bien absents tout comme ses chères minorités visibles ( très visibles même de la Mosson au Petit bard, de Figuerolles à Richter et du Polygone à Port Marianne...) Absents aussi dans les listes des représentants et volontaires des Quartiers que l'édile égrène avec conviction : absents aussi dans les 29 questionneurs de fin de séance ...

Mais entrons dans le vif du sujet.

L'exposé que l'orateur domine après 110 réunions en 3 ans, est rythmé comme les "slides" qui défilent et entrecoupées de blagues qui assurent le contact avec sa base sur sa foulure de cheville, sur la fougueuse jeunesse, sur "les jeunes hommes sortant de garnison"(sic) ou encore "Elle est vieille cette photo là, elle a dix ans !". Mais Saurel n'est pas Talleyrand (1754–1838) qui disait "Quand je me regarde, je me désole, quand je me compare, je me console " Il se compare oui, mais à Anne Hidalgo pour la prise en charge des cantines à 70% et à Joanna Rolland (EELV Nantes) pour le taux d'imposition stable de sa ville. Promesse tenue.

On le sent fier d'afficher le tirage au sort de ses membres de conseils de quartiers et son adhésion totale à Anticor signée par Limoges et Montpellier.Il aime à défendre les grandes causes de la canopée aux faucons crécelle, le Tour de France décroché auprès du président Christian Prudhomme pour les 13 et 14 juillet prochains, l' Election de Miss France où des millions de téléspectateurs ne regarderont pas seulement Montpellier !

De temps à autre il interpelle les soutiers aux ordres par un "Elle est où Brigitte (Roussel) ou "Bon là sabelle, faut lui répondre...ou plus tard :"M. Ferrand de la Maison de la démocratie, convoquez les représentants de quartiers".(Acte I)

On n'a aucun mal a sentir derrière cette fougue et ces airs bravaches, l'homme blessé par ses récentes mésaventures avec la Presse: traité par une stagiaire deLibération d'Al Capone. " Qu'est-ce qu'ils disent les journalistes ?" Je n'aime pas la désinformation . Annie Foot du Cabinet, positionnée à sa droite ne dira mot et se vengera sur bonne cigarette à la sortie.

On ne s'attardera que peu sur les chantiers culturels qu'il a défendus avec sa garde rapprochée à Paris:(lui qui fut l'Adjoint à la Culture d'Hélène Mandroux !) mis à part le chantier du prochain Conservatoire à Rayonnement Régional,(35M€ pour 2020) il ne jure que par la ZAT de Figuerolles et son artisan Pierre Sauvageot des Arts de Rues et Thierry Arcaix le régional de l'étape.On passe vite sur le Festival de Radio France, Pas un mot sur les Festivals en métropole dont Assas, Maguelone, Chorales . Un mot sur la Panacée qui offre à l'affiche ce soir "Nuit des Connasses" Tout un programme que réprouve une riveraine excédée par ce qu'elle a découvert après des mois de travaux..;

Comment croire à une véritable volonté de politique culturelle originale dont la presse nationale n'est pas dupe (lire les critiques sur les dernières productions de Rodrigo Garcia !) On cherchera en vain ce soir l'un de ses bras droits en charge de la Culture (Sonia Kerangueven absente) après les effets d'annonce et renoncements successifs (exit Cédric de Saint-Jouan), plus personne ne sait qui est aux commandes des chantiers. Qui pilotera "Domaine d'ö" qu'il a offert a son ami Rodrigo ? A la tribune il y a bien le 17è Adjoint à la Culture d'Oc Guy Barral lequel ne saura répondre à mes interrogations !!!

Il faut à ce stade du commentaire de cette soirée noter combien de fois l'édile aura prononcé à propos d'un soutien local ou national le mot "mon ami" ou "Mon amie Aurelie Filipetti Présidente de Cinemed" pour rappeler combien l'homme tient à la fidélité et à la loyauté.Pour les autres il lâche: " Y en a qui disent que..." ,"J'entends des critiques depuis dix ans..;" On a pu lire dans l’auto satisfecit sans appel de l'interview du maire dans lMidi libre de cette semaine et dans sa Tribune ouverte de la Gazette.

Luc Albernhe du Cadre de Vie et Isabelle Marsala (Education) seront interpellés à plusieurs reprises et joueront le jeu des questions réponses.Il reste une dominante sur la mixité sociale volontariste de tous ses programmes urbains à venir dans sa litanie de ZAC Route de Nîmes, Nouveau Saint Roch, ANRU 1 Petit Bard ANRU 2 La Mosson ANRU 3 Saint Gély avec son adjointe toute puissante à l'Urbanisme Stéphanie Jannin dont on connaît les effets ravageurs sur tous les quartiers livrés aux bâtisseurs (pardon bétonneurs)...

Derrière des formules choc du bâtisseur sur "les Halles de Laissac laissées en panne depuis 20 ans", l'édile s'exclame : " "Nous on démolit la vérue, on va reconstruire les Halles de Baltard contemporaines" on préférera finalement les accents de l'homme de culture qui respecte les orangers du parc de Montcalm et les plafonds de la Salle des mariages de l'Hôtel Richer de Belleval (Place de la Canourgue) confié au napolitain Federico Russo, là on reconnaît l'homme de culture que personnellement je préfère à celui qui jargonne sous les expressions toutes faites: " Dilater l'espace public pour donner de la Vie" en parlant du jeu de Paume ou de la Rue Jean Moulin...

Démocratie participative à Montpellier    ( Acte II )
Démocratie participative à Montpellier    ( Acte II )
Démocratie participative à Montpellier    ( Acte II )
Démocratie participative à Montpellier    ( Acte II )
Démocratie participative à Montpellier    ( Acte II )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories