Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 13:07

Transcription de Rue des Entrepreneurs sur France Inter de ce samedi 23 juin 2007:
Authier.jpg
La connaissance aujourd’hui elle est à la portée de tous grâce à Internet, c’est pour Michel Authier la vraie révolution sociale et sociétale depuis longtemps puisque nos vrais comportements, nos évolutions aux uns et aux autres dans les entreprises doivent se reconstruire. Aujourd’hui  avec Michel Authier on peut se demander à quoi il servirait de transmettre le savoir d’autant qu’il ne cesse de répéter que « manager les seniors c’est  ménager les vieux »

-«  Je voulais simplement  par un trait d’humour rappeler quand même qu’un Senior c’est quelqu’un de plus âgé qu’un Junior d’où le Vieux  » et je voulais rappeler parce que j’en suis content pour mon pays, que le mot « management » dont on nous fait croire que c’est un terme anglo-saxon, vient du verbe français « ménager » et ce depuis longtemps.

Faire le ménage c’est aussi faire de l’économie ménagère. La première économie  est l’économie du ménage. L’expression faire le ménage est une expression extrêmement péjorative qui consiste à nettoyer. Clairement on a cru qu’à faire le ménage on nettoyait les entreprises  des vieux et que c’était mieux ou  des incompétents ou des gens qui ne connaissaient pas.

Vous dites aussi que « le savoir des vieux c’est des vieux savoirs » .

Je dis que les savoirs techniques de vieux sont généralement des vieux savoirs et que ce n’est pas la perte la plus importante pour une entreprise. Et que si il faut ménager les vieux , je veux dire par la qu’il faut les protéger, il faut les dorloter, c’est dans ce sens la que je veux le dire, parce qu’ils sont porteurs d’une richesse essentielle pour l’entreprise, c’est que ils ont un capital de connaissances relationnelles qui est sans équivalent chez les Juniors .Et à partir de ce moment la, il faudrait mettre en place des dispositifs où puissent s’imprégner les jeunes de ce tissu relationnel qui est la richesse des personnes plus anciennes. Je pense que ça valoriserait les seniors qui en ont besoin parce qu’ils sont en général très attachés à leur entreprise et par la ils sont un ferment interne du tissu de l’entreprise mais aussi de la façon dont l’entreprise a des ramifications à l’extérieur à travers se partenaires , ses clients  voire même ses compétiteurs  voire même les entreprises qui sont concurrentes, et la transmission de ce tissu se fait très très mal.

Il faut pour moi inventer le management des seniors c’est l’invention de cette mise en capillarité. Les entreprises qui perdent des anciens courent parfois des crises de mangement important , parce que ce sont les anciens qui expliquent aux jeunes qui arrivent qu’il ne faut pas s’emporter contre la secrétaire qui n’a pas encore remboursé les frais parce que ça se fera dans tel ou tel temps. Faire comprendre que peut-être les choses ne sont pas si simples. C’est lui qui va faire comprendre que tel dirigeant est peut-être un peu sec mais que dans le fond il a des qualités humaines importantes. et qu’il vaut peut-être mieux avoir un manager en apparence sévère mais fiable  que quelqu’un qui est démagogique et qui sera beaucoup moins fiable. Ce savoir qui ne peut pas être formalisé, il est essentiel qu’il passe or à mon avis c’est par les Seniors qu’il peut passer s’il y a une vraie complicité qui s’établit entre l’entreprise et ses Seniors."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories