Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 22:29

Lecteur : vous vous êtes expatrié, temporairement ou définitivement.
Vous êtes invité à faire partager votre expérience et votre vision de la France.

• Dans quel pays êtes-vous installé ?
• Depuis combien de temps ?
• Pour quelles raisons avez-vous quitté la France ?
• Est-ce temporaire ou définitif ?
• Quand vous revenez en France, quelles sont vos impressions ?
• ce qui vous manque ? ne vous manque pas ?
• Dans votre pays d’adoption, comment voit-on la France d’aujourd’hui ? les Français ? (quelques grandes lignes)
• Comment considérez-vous votre pays d’accueil ?
• etc.

Selon le succès de ce post, il sera (ou non) remonté régulièrement. Les témoignages les plus intéressants sont susceptibles d’être publiés. Conseil : ne rédigez pas “en ligne”.

http://www.fdesouche.com/?p=3777

http://www.fdesouche.com/?p=3778

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Himba 02/03/2009 09:57

Voilà chère amie lointaine un commentaire qui ferait honneur à Eric Lange dans son émission nocturne sur France Inter : "Allo la Planète", il donne la parole à tous les routards et globe trotteurs du bout du monde pour qu'il se fassent l'écho de leur intégration ou de leurs aventures.
Vous tracez là un portrait assez critique des deux cultures même si celles ci se sont croisées au XIXè dans l'architecture et dans la bonne société "portena" qui copiait la parisienne.

sab 15/10/2008 19:47

Bonjour !!
je vis en Argentine depuis presque 3 ans. Je suis venue en voyage de tourisme, j'ai trouvé un copain et.. voilà ! Je suis restée, et maintenant m'intègre peu à peu au système argentin. Ce qui me frappe le plus en France, c'est le nombre de facilités que nous avons pour nous déplacer, de gadgets pour tout (tout est à carte, automatisé, etc.). La dimension des magasins, et le conséquent traitement des clients : rien à voir avec ce que nous avons dans ma petite ville (120.000 habitants), où quand j'attends le bus au soleil devant une maison, on me propose de venir m'asseoir sous le porche pour l'attendre plus commodément. Ce qui me manque... bien.. le fromage !!! Ici on peut pas dire qu'ils aient beaucoup de talent pour ça.. la bonne charcuterie (les saucissons paysans, etc.), les laitages en général, même si ici il y en a en quantités, mais pour la majorité des yaourts à boire, et des produits hauts de gamme en général (que du thé ou du café ordinaire.. j'ai été mal habituée, mais on s'en lasse vite..). Ce qui ne me manque pas .. eh bien cette régulation de tout, ici n'importe qui peut faire n'importe quel boulot, peut vous trouver n'importe quoi.. aussi le contraire, d'ailleurs : tout le monde peut tout vous faire, mais soit les délais sont impressionnants, soit.. vous auriez mieux fait vous-même.. les gens sont en général peu sérieux (ils vous diront toujours qu'ils vont venir pour installer çi ou ça, construire, etc.. et il vous faudra leur courir après pour obtenir quelque chose) bref, j'en passe.
ici les Français sont considérés cultivés, c'est le premier monde, c'est la richesse. C'est difficile à concevoir pour les Argentins, le niveau de vie en France, mais c'est forcément mieux. Et.. les Français puent (me demandez pas pourquoi... aucune idée ..).
Le tiers-monde a une grande informalité, qui est souvent un avantage, parfois un gros inconvénient. Les gens sont plus solidaires. Les différences sociales se transforment en gouffres, la pauvreté est très grande, l'économie repose encore beaucoup sur la récolte et la cueillette par exemple. L'éducation est en grande difficulté, la culture délaissée.

Pages

Catégories