Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 10:42
Pour décider, le cerveau utilise deux mécanismes: la mémoire des expériences passées et l'anticipation du futur.
Alain BERTHOZ: Directeur du LPPA (Laboratoire de Physiologie de la Perception et de l’Action)
Professeur au Collège de France, « Chaire de physiologie de la perception et de l'action »
"Le cerveau des émotions attribue aux événements, concepts, environnement, une valeur ( ceci est dangereux pour mon établisement, cela risque de nous conduire à l'échec) c'est lui qui influence le cerveau cognitif par l'intermédiaire des grands systèmes neuromodulateurs comme la dopamine, la sérotomine etc..;la médiation entre l'attribution de valeurs par le cerveau des émotions et l'analyse froide par le cerveau cognitif est faite par ces grands systèmes chimiques".
"Aujourd"hui on comprend de mieux en mieux quels sont les mécanismes dans le cerveau qui asurent cette médiation et c'est très important pour la prise de décision  mais aussi ce qui est à la base de pathologies psychiatriques,la dépression, les modifications de l'humeur qui font que nous prenons des décisions plus ou moins bien mais aussi qui sont à l'origine de grandes maladies etc..".
Quand on s'intéresse à la décision, on s'interroge tout de suite sur le choix rationnel qui vont souvent de pair avec l'intérêt et/ou l'amour propre.
Jon ELSTER professeur au Collège de France titulaire de la Chaire Rationnalité et Sciences sociales, donne un cours cette année sur "la décision" ( ouvrage sur le désintéressement qui éclaire bien sur la hiérarchie des motivations dans la décision aux Editions du Seuil ) Je fais et je décide parce que les autres le font , j'agis donc par conformisme (Semaine de la Presse, Semaine de l'Europe, Semaine du racisme, Journée des solidarités, Opération sac à dos et j'en passe...)
 La décision est souvent prise sous la couverture ou l'expertise de quelqu'un d'autre et dans ce cas que penser de l'authenticité et du bien fondé d'un projet d'établissement plus ou moins dicté ou télécommandé par une minorité. Le conformisme général aboutit à une certaine rationalité mais sans noyau dur.. Personne ne croit dans la vérité d'une certaine proposition mais chacun croit que tous les autres y croient ou se comportent comme s'ils y croyaient! C'est cet énorme malentendu qui préside au consensus mou dans bien des établissements lambda à l'heure actuelle exception faite peut-être des Lycées expérimentaux comme Saint Nazaire vasés sur l'adhésion de tous les acteurs..Cet état de fait peut se perpétuer jusqu'à ce que quelqu'un dise mais ce n'est pas vrai à moins qu'on ne le neutralise avant qu'il ne parle.
Cela est très dangereux car celui qui a la stature ou l'autorité peut orienter ma décision.On a pu observer que les soi disants experts ne le sont pas et sont moins crédibles qu'une bonne enquête statistique avec deux variables...Les intuitions spéculatives, floues, intuitives des experts en macro économie,ou politique c'est un mythe.
La solitude des décideurs face à la décision est croissante.
Un objectif c'est un résultat à atteindre dès qu'il est atteint il est derrière nous.
le sens c'est la question de la visée, pourquoi on agit et tout simplement une des raisons de prendre des décisions c'est d'être assez au clair dans sa tête.
Il ya trois finalités dans les choix qui nous concernent :
- soit la stratégie de l'établissement en accord avec les orientations fixées par le Recteur. 
- soit ma stratégie personnelle, ma raison d'être avec le style de management qui va avec ma personne.
- soit le respect des personnes le respect en terme d'obligations de devoir, de valeurs de sentiment de responsabilité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories