Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 13:19

La Catalogne représente 20% du PIB du pays, elle est la plus endettée avec 42 milliards d'euros et affiche un taux de 22% de chômage. La revendication identitaire voire secessionniste concerne d'autres régions européennes (Flandre,Ecosse,Pays Basque, Padanie et dans une certaine mesure la Bavière... )Europe-Allemagne.jpg
"Nous sommes une vieille nation d'Europe avec mille ans d'histoire et après des siècles où nous avons courbé l'échine et où nous nous sommes excusés d'être ce que nous sommes,voici venu le moment de nous émanciper" Arthur MAS.arthur_mas.jpg
"Il y a une Catalogne depuis le Vè siècle avec l'arrivée des Wisigoths et la constitution d'une entité particulière qui s'est prolongée jusqu'en 1931 avec l'arrivée de Franco qui met fin à l'autonomie accordée par la République Espagnole.Il n'y a donc pas un discours démagogique et superficiel... Il ne peut pas y avoir d'Europe puissance avec un émiettement de petites nations même légitimes,qui ne veulent aps se lancer dans une compétition mondiale." Max GALLO
 

 

La question des langues régionales: En 1992 une décision a été prise pour la création d'une charte des langues régionales minoritaires,et c'est ainsi que nous avons par exemple en Bretagne des écoles du réseau Diwan de la maternelle au Bac.
Thierry PECH : "Je ne crois pas du tout à  puissance de ce roman culturel catalan,qui auarit ses petuits frères et ses petites soeurs installées en Europe".
Le nationalisme catalan est aujourd'hui un séparatisme de riches,voire d'épiciers, cela n'a pas toujours été le cas.A la fn du XIXè et au au début du XXè, quand la Catalogne voit pousser sur ses terres un phénomène d'industrialisation important, il y a un patronat catalan qui prône un nationalisme conquérant qui veut imposer son modèle à Madrid et qui donc ne veut pas se séparer de Madrid mais le coloniser d'une certaine manière.Aujourd'hui on a affaire à un pur séparatisme de riches ou qui se croient riches,et pour le coup, la conjecture économique y est pour beaucoup.

Arthur MAS s'est découvert indépendantiste il y a quelques mois, il ne l'était pas comme les gens de l'ERC par exemple qui sont les indépendantistes traditionnels  du paysage politique catalan..Que s'est-il passé ?
Arthur Mas qui a été l'artisan d'une austérité féroce en Catalogne et qu'il a accueillie et orchestrée est à la tête d'une situation très compliquée qui ne doit rien à Madrid.Les indépendantistes disent, c'est l'incurie du pouvoir central qui fait que l'on a des dettes, ce n'est pas vrai. Les finances publiques espagnoles étaient remarquablement bien gérées tout au long des années 2000 d'autant qu'elles étaient sous le conrôle et la pression des régions dotées d'une règle d'or. Ce qui s'est passé est que les banques provinciales et régionales ont plongé dans la spéculation immobilière qui a été repris en charge par la dette publique des provinces, et maintenant ce sont les régions qui viennent demander de l'argent à l'Etat central... !
L'indépendance basque et catalane est déjà très poussée et n'a rien à voir avec le centralisme français, ce qui est remis en cause est la distribution des Impôts, la balance commerciale et dans un contexte d'austérité,ou d'économie généralisée,on observe un mouvement de repli sur soi.
JL.Bourlanges: Souvenons nous de Jordi PUJOL qui avait une suite de 25 personnes et était un Prince...

Qu'est-ce qui historiquement a plongé l'Espagne dans la crise et la décadence, c'est la crise de 1640: rocroi8.jpgc'est la bataille de Rocroy, la supériorité de l'artillerie et de la cavalerie française  du Duc d'Enghien sur le tercio de l'Infanterie espagnole, de Mello, mais c'est surtout la sécession simultanée de la Catalogne et du Portugal face au Duc d' Olivarès qui avait fait nourrir la guerre par l'argent du Mexique et par une pression fiscale sur la Castille qui n'en pouvait plus et on a dû faire appel à des rentrées fiscales de l'extérieur, c'est donc un processus très ancien...250px-Diego_Velazquez_037.jpg
Cela ne veut pas dire que ça débouche sur l'indépendance car cela a des conséquences juridiques très importantes,et les Espagnols y regarderont à deux fois avant de fracturer l'ordre juridique dans lequel ils vivent. Le pari indépendantiste n'a pas été gagné par Mas, parce qu'il a mené une politique d'austérité,et le mouvement indépendantiste s'est déporté vers les gens qui voulaient à la fois l'indépendance et qui refusaient l'austérité.          
"Ce que nous vivons est à la fois la crise de l'Europe, la crise des nations,et la crise de toutes les formes de solidarités. Je suis profondément attristé par l'effondrement du modèle français. Quand on regarde, on a inventé la conception renanienne de la nation qui est fondée sur un pacte qui unissait des gens qui par delà la diversité culturelle et ethnique qui peut les caractériser ont envie de former une communauté nationale.
Regardons les inventions de la France : On a inventé la Belgique : regardez dans quel état elle est...! On a inventé la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie entre les deux guerres..Il n'y a plus de Tchécoslovaquie ni de Yougoslavie. Et maintenant on a ce retour de l'ethnico-culturel partout, c'est à dire un mouvement de fragmentation qui ne s'arrête jamais, il atteint l'Europe,il atteint les Nations, il atteint le corps social,il porte les gens à l'identitarisme religieux,et au bout du compte c'est le " small is beautiful" à l'état pur,il conduit à un individualisme absolu. C'est le même mouvement qui détruit l'Europe, qui détruit les nations, qui détruit la solidarité sociale,et qui développe l'hyper-individualisme."      
La position de l'Union Européenne est intéressante, car elle n'accepterait pas qu'une nouvelle entité se constitue donc il faudrait un nouveau processus d'admission,et de candidature et on voit la gêne inhérente aux constitutions européennes.On est d'autant plus tenté par la sécession interne qu'il y a l'Europe autour,et que cette Europe demande zéro solidarités,(regardez les débats sur le budget européen) s'émanciper des solidarités nationales pour plonger dans un ensemble qui ne demande aucune solidarité et qui laisserait vivre les riches comme des riches et qui ne donneraient rien aux autres, je comprends que ce soit tentant pour des gens qui ont cette mentalité.     
Le fédéralisme européen est boiteux car il consiste à accorder à certaines provinces, des autonomies et pas à d'autres: les Basques lèvent leur impôt, les Catalans voudraient faire de même,et ça c'est un vrai déséquilibre interne.   

L'Esprit Public de Philippe Meyer - Dimanche 2 Décembre 2012 

Transcription: P Chevrel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories