Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 21:51
Comment ne plus être victime par Gérard LOPEZ Editions PUF, 15€ (In Valeurs Mutualistes n+ 263 - Novembre/Décembre 2009).
Ce peut-être un proche, un compagnon, un collègue, un chef de bureau, un voisin.....
Il n'y a pas à proprement parler de profil type chez celles et ceux qui utilisent l'humiliation, la maltraitance, les accusations, la torture morale, le secret, la désinformation, le mensonge, le chantage affectif....pour parvenir  à leurs fins.
Ces persécuteurs, le psychiatre Gérard Lopez les appelle "les vampires", faisant un pertinent rapprochement entre le livre Dracula de Bram Stocker et le vampirisme (les victimes du premier étant vidées de leur sang, celles du second de leur énergie).
Directeur  du centre de psychothérapie de l'Institut de victimologie (association fondatrice du réseau http://www.victimo.fr),il s'emploie à dénoncer les stratégies d'emprise et de domination qu'exercent ces individus qu'il considère comme pervertis au plus haut point ( se prétendant sous des apparences trompeuses et n'ayant ni empathie, ni culpabilité).
Pour aider leurs victimes à éviter d'en devenir une proie, Gérard LOPEZ explique comment reconnaître ces tyrans dans son dernier ouvrage, très accessible. Il décrypte leur psychologie (être vampire serait lié à l'éducation et non à la personnalité) et explique comment les combattre. ce qui n'est pas chose aisée, reconnaît-il. N'empêche Gérard Lopez prône le recours à la loi et à la solidarité ne pas rester seul)
Bref, l'entrée en résistance.

NB: Entrée en résistance oui mais quand la hiérarchie soutient ouvertement les vampires: DRH des Rectorats et Médiateurs de l'Education Nationale complices avec les Syndicats compris...que faire ?
Il reste les Assistantes sociales, les médecins de prévention, les psychothérapeutes mais avant de libérer la victime de telles emprises, que de dégâts et quel gâchis.
Au bénéfice de l'âge j'ai pu sortir de cet engrenage infernal, la retraite étant une sortie de secours providentielle.
Mon histoire en est la preuve, preuve vivante il est vrai...
Et pendant ce temps la, le vampire exerce sa domination et son emprise sur d'autres proies quelque part dans une Cité Scolaire du Maroc, promotion oblige......

Partager cet article

Repost 0

commentaires

guegan 01/01/2010 21:44


Bonjour
Nous connaissons dans notre lycée des pressions... dans nos discussions, l'ANACT nous précise que les risques psychosociaux
existent. Un de nos collègues professeurs s'est suicidé en mai 2009. Il n'y a pas eu un seul mot dans la presse. Tout a été organisé pour étouffer le fait. Le professeur remplaçant a pris son poste
le lundi matin (
le suicide de notre collègue a été révélé au lycée le jeudi matin). ce collègue remplaçant
a pris connaissance des circonstances de son
remplacement sur le chemin de la salle de
classe.
Les professeurs ont organisé l'hommage à notre collègue dans le lycée -la direction a accepté l'idée mais n'a pas participé à l'organisation-
ce jeudi matin à l'annonce du suicide, des professeurs et les infirmières étaient les
seuls capables de gérer la situation. je
reste horrifiée devant ce manque d'humanité,
ce manque de compétence à gérer la
souffrance y compris celle des élèves. Il
s'agit de la nier pour mieux dominer. Comment
dans un tel système pouvons-nous organiser le
développement des compétences des élèves et
des professeurs. L'être humain est nié. Notre collègue décédé avait laissé une lettre précisant que c'était la perte de son poste qui justifiait son acte. Lors d'une réunion au rectorat il avait
défendu son poste devant les 3 personnes déléguées par Monsieur Le Recteur. En effet, je suis responsable de ce que j'écris -j'étais aussi à cette réunion et aussi sur la tombe de mon collègue à la
Toussaints avec une collègue-.
je peux dire comme Monsieur Lopez que nous pouvons et devons attaquer les vampires pour le bien être de tous y compris de celui des vampires et pour le rétablissement de l'éducation nationale au
service de de TOUS les élèves. Ces mêmes personnes dépourvues de compétences organisent l'échec scolaire en refusant l'inscription d'élèves. Nous sommes catastrophés. Donnez-nous des conseils pour
lutter merci Bien cordialement A GUEGAN prof


Himba 02/01/2010 14:34


Un grand merci pour ce témoignage bouleversant qui montre comment la machine à tuer est bien rodée pour étouffer tout scandale. Priorité au "bien être de l'enfant roi et client"(voir le témoignage de la collègue de Montpellier)  mais jamais un mot sur celui des enseignants qui sont là pour "fonctionner".
L'Administration sait déplacer ses pions et la hiérarchie s'exerce avec de plus en plus de rigueur. Que sont devenus nos vrais patrons d'antan qui savaient faire la part des choses avec humanité et
responsabilité évitant ainsi ces dérives managériales grandissantes ?


Pages

Catégories