Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 12:40

Festival Radio france1Voilà notre Festival de Radio France Montpellier bien lancé et déjà dans sa dernière semaine... les vacanciers sont arrivés place de la Comédie et trainent leurs shorts soldés et leurs tongues de rigueur jusque dans le hall du Corum sous les yeux dédaigneux des festivaliers,et cependant l'osmose semble totale ce vendredi soir entre les Estivales de l'Esplanade qui brasse des milliers de baudauds verres à la main, les visiteurs du Musée Fabre encore étourdis par les corps et ombres du Caravage,quelques danseurs de tango amateurs,et les retardataires du Concert de 20h...

On assiste à un rodéo de patrouilles de police (municipale et nationale) qui sillonnent consciencieusement les points névralgiques autour de la Comédie, fendant la foule  hétéroclite et bigarrée pour chasser les derniers "indignés" qui squattaient un banc sous les platanes (la capitale de Septimanie tolère et dompte ses SDF mais pas de mouvement européen coordonné et structuré)  tandis que la ronde de la flotte Nicollin (vous savez la forte gueule à la crête tricolore et divinité locale....)Nicolin veille et fait du kilomètre du soir au matin dans un brouhaha peu respectueux du slogan municipal qui orne les colonnes Morice ou Decaux qui proclament :

 

"Appréciez le silence. Avec un peu moins de bruit, on s'entend beaucoup mieux." 1342001353429.jpgAh bon, on n'avait pas remarqué d'Antigone au Peyrou ce ne sont que vacarme, sirènes hurlantes et vespas pétaradantes, et même la flotte des Postes n'est pas en reste pour polluer l'univers sonore de cette ville...Madame le Maire est-elle encore là pour le constater ou dans un nouveau déplacement "officiel", pour revitaliser un des 11 jumelages de la ville ? 

Mais revenons aux Concerts il y a l'embarras du choix dans le "in" ou dans le "off". Dans le in on s'échauffe avec l'affaire Scarpitta devenue affaire nationale depuis que Marianne qui donne dans les poubelles et ragots a réglé son compte à la maire d'Aix et s'en prend cette semaine au "rififi lyrique" de l'Opéra de Montpellier. Un tract nauséabond circule officiellement, signé par l'intersyndicale CGT, CFDT,UNSA de l'Orchestre qui défend ses "grosses vaches" (sic) honteusement parquées dans la fosse d'orchestre pour les Noces de Figaro et jugées par le Directeur:  non décoratives au regard des costumes néo baroquesde Jean Paul Gaultier et des splendides décors de scène..; Sale ambiance donc et point de non retour via tracts et communiqués de presse: on évoque des "dossiers à charge" et on repense déjà à la coûteuse éviction du Surintendant précédent en Septembre dernier.

N'oublions pas que nous sommes en phase de "défrêchisation"comme le souligne Marianne.Frêche 

Une belle création de " Thérèse " du stéphanois Jules Massenet (aïeul d'Ariane, dit un critique) applaudie à juste titre malgré une astragale en déroute qui l'a obligée à chanter assise (remboursez!) . fut suivie d'un fabuleux cocktail (signé Husser)  à la Brasserie du Corum où se retrouvaient en catimini les critiques, les officiels, puis musiciens, solistes et techniciens...Déjà minuit et on hésite entre partir pour le  festival Voies Vives de Sète à 15 mn de là , ou se perdre dans les bars à la rencontre des musiciens de rue dont un formidable mime chilien qui promène ses marionnettes et les fait valser dans un tourbillon coordonné dont il est le metteur en espace (génial !)  . .

Demain Lundi ce sera Glinka au Corum et sûrement d'autres découvertes somptueuses et coûteuses, on se souvient des invitations de Ricardo Mutti , de la mondiale Philip Glass (sans compter le feu d'artifice rivalisant avec ceux de Monaco ou de Versailles). Mais qu'importe , Montpellier se donne les moyens de sa politique culturelle avec les impôts les plus élevés de France.(pas pour tous...!) 

Qui de l'Agglomération (Moure) , de la Mairie (Saurel) ou de la Région (quid ?) saura le plus dépenser ?  Les comptes sont ouverts mais la Gazette ne dit mot. peut-être que le Canard enchaîné local:" l'Agglo rieuse" osera  lever le voile. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories