Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 11:50

Chris Esquerre, il y a un sujet important dont vous vouliez nous parler ?
Oui, aujourd'hui je voulais vous parler de Maïa l'abeille...

Alors, avant, comment j'en suis arrivé à choisir ce sujet passionnant, à vous expliquer un peu le terrain psychologique qui m'a conduit dans cette impasse.
Bon, déjà je suis très fragile depuis 48 heures,car je suis ballonné, ça me déstabilise énormément, ensuite le portrait de Daniel Picouly était déjà pris par Thomas VDB qui passe son temps à me glisser des peaux de bananes sous les pieds et par un hasard extraordinaire je suis tombé hier sur un article qui évoquait justement Maïa l'abeille car figurez vous que Maïa a une actu !
TF1 diffuse depuis hier une nouvelle version en 3D de Maïa l'abeille. La productrice du programme est interrogée:     
" le caractère de Maïa n'a pas changé, elle se sent libre, c'ets toujours une exploratrice en quête de plaisir et de sensations nouvelles".(Pour comprendre, Maïa l'abeille est une trainée).C'est le personnage d'origine qui veut ça: Maïa est rayée jaune et noir car elle a fait de la taule, elle fréquente d'ailleurs des bourdons peu recommandables, elle se balade à poil, sèche l'école et vit peu ou prou comme une intermittente du spectacle. On sait peu de chose de l'enfance de Maïa,,on sait juste que sa mère est morte après avoir respiré du "gaucho" (pour les plus jeunes, le gaucho c'était un pesticide socialiste qui éliminait les abeilles de droite)Maia-l-abeille.jpg
Alors la vie de Maïa est entièrement résumée dans le générique:elle baille aux corneilles toute la journée,s'empifre de pollen,et le soir elle chiale sur un nénufar car elle se rend compte qu'elle fonce dans le mur et qu'elle est complètement dépressive.Voilà un peu le tableau clinique.
Pour sauver les apparences, Maïa a quand même une éducatrice qui lui donne des conseils, car attention,Maïa l'abeille se pose beaucoup de questions:sur le financement des retraites, sur les questions d'énergie etc.. etc...
Grâce au dessin animé on comprend que c'est un monde très dur que celui des abeilles. Chaque mois des abeilles reines décident arbitrairement de fermer des ruches mettant sur le carreau des centaines d'ouvrières,au nom de la compétitivité.Petite curiosité dans MaÎa l'abeille, il n'y a pas d'établissement scolaire, il n'y a pas cette opposition public/privé etc...et d'ailleurs le personnage de Vincent Peillon n'apparaît pas dans la série. Donc un monde idéal !
Alors il y a d'autres points, sur laquelle la nouvelle version a été mise au goût du jour, l'abeille éducatrice est désormais permanentée, façon Jackie Kennedy,et elle porte un petit chemisier blanc en satinette mais en dessous du chemisier on note un énorme abdomen d'abeille à l'air libre,qui évoque un peu le foetus dans Erazerhead de David Lynch donc cette créature sort de chez Jacques Dessange et vient donner des conseils à Maïa.
Maïa elle même a été complètement reliftée, - elle ne pouvait pas garder la silhouette empâtée de l'ancienne- qui évoquait trop l'adolescente américaine,Maïa était complètement bouffie donc c'était pas possible,donc on lui a fait perdre un tiers de son poids,on a gommé sa vilaine peau d'orange et hop le tour est joué. Il s'est passé un peu la même chose que pour "gros Quick", souvenezvous l'égérie Nesquick, il a été rayé de la carte à cause de son poids, il évoquait la gourmandise, le côté bon vivant, et le marketing a trouvé plus judicieux pour les enfants de le remplacer par un lapin,qui véhicule des valeurs plus modernes,(comme l'éjaculation précoce).Alors pour finir, on écoute un extrait de la bande annonce. (...)
"J'adore rendre service". Alors ça c'est quelque chose que les auteurs ont rajouté pour encourager les enfants de façon subliminale au cas où il leur viendrait l'idée de vider le lave vaisselle.Voilà.Chris-Esquerre.jpg


Emission  de France Inter: "On va tous y passer" avec Frédéric LOPEZ

Rubrique de Chris ESQUERRE  ( Septembre 2012)                               

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories