Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 23:43

Présentation de Rajaa STITOU (Université de Montpellier III)

ROLAND GORI "La dignité de penser" (Editions les liens qui libèrent)Roland-Gori.jpg

Psychanalyste et citoyen engagé, membre de "l'Appel des appels" pour de nouveaux choix de société et pour un insurrection des consciences.Ancien Président du Conseil National des Universités
Comment réhabiliter la liberté de parole ?
Ce qui fait sens est désarmé, le langage est devenu illusion d'une pensée sans faille, c'est le signe d'une société en panne de récits, de mythes et donc de lien social.Le langage porteur de rêve et de fiction sert à lier les hommes, à humaniser, à donner du sens, pour affronter le réel. Quelle place la société contemporaine accorde-t-elle à la parole face à un discours technocratique qui prône la religion du marché qui chosifie l'humain et crée des servitudes volontaires en lieu et place des mythes, des idéologies traditionnelles.Le rapport au savoir prône l'utilitaire d'abord et néglige les rêves et la fiction qui sont l'essence du langage.  
A delà de l'indignation de Stéphane Hessel, Roland.Gori rappelle la phrase de Camille Laurens dans "le grain des mots" : "On ne naît pas homme on le devient".
Il rappelle aussi en prologue que l'expression "faire ses humanités" est devenue désuète  car aujourd'hui on préfère la science, le commerce et la finance car on assiste à une hiérarchisation révélatrice des savoirs, et donc des valeurs d'une société.
La vitesse avait déjà souligné Marx est un des vecteurs du capitalisme comme le disait Jaurès à propos de la guerre: "la nuée porte l'orage ".Mais ne confondons pas le capitalisme financier et le capitalisme industriel auquel se référait  Marx.
Le temps c'est aussi l'art de savoir en perdre rappelait JF. Lyotard.
Comment repenser l'économie dans la société ?
"Les formes de savoir sont inséparables des formes de pouvoir" disait Foucault et donc des formes de pratiques sociales.
JP Vernant a montré que l'émergence de la pensée rationnelle dans la Grèce du Vè siècle sous Périclès est d'abord politique.Les Grecs sont obsédés par la notion d'égalité.
La psychanalyse a correspondu à une époque donnée de la fin du XIXè et créa un savoir qui participait à une construction politique et morale autour des thèmes de la famille, de l'enfant, des affects et de la sexualité.
Aujourd'hui l'homme neuroéconomique est la forme actuelle du sujet social, ce qui compte désormais c'est la rentabilité immédiate, la diffusion de la science et sa médiation utilitariste.
Roland Gori donne plusieurs exemples comme la mise en scène du génétique sur Internet pour cautionner la discriminitiation positive aux Etats Unis dans la recherche d'emplois en mettant en évidence les risques potentiels des candidats face à des risques sanitaires sur un type d'emploi donné; la génétique permet aussi de connaître dans son capital génétique le pourcentage  d'origines caucasiennes, africaines, ou indo-européenne de chaque individu...
On ne parle plus des affinités électives d'un Jules et Jim où on s'assemble pour ses goûts pour Bach ou pour R.Gori...(!) mais selon des affinités chromosomiques édictées par la médecine prédictive et génétique.
Freud dès 1929 avait déjà pointé les risques du passage d'une société humaine à une société animale.dans son "Malaise dans la civilisation" où les termites préfigurent l'organisation humaine. .

Le cas de l'Evaluation à tous les stades de la société est très symptomatique d'une soumission sociale.On est soumis à l'injonction de penser selon le mode d'emploi de la machine.
Ex: Marx a montré comment on est passé de l'ouvrier au prolétaire dans le processus de production, puis du paysan au prolétaire et désormais on assiste à une prolétarisation des classes moyennes (enseignants) et professions libérales (médecins, avocats) soumis à un sentiment de précarité surnuméraire,de peur et d'intimidation.
Les savoirs sont désormais confisqués par des machines et des protocoles standardisés qui aboutissent à un écrasement de l'individu qui n'a plus le temps de penser.
Le rationalisme économique est morbide évoqué par la fabrique du sujet éthique par Foucault met en valeur une morale utilitaire, déralisante, pargamatique où il n'y a pas de place pour le rêve, l'abandon, le délire et la fiction.
On est aujourd'hui dans une guerre civile et une guerre de l'opinion où les mots sont vidés de leur sens et servent uniquement à faire mouche sur le citoyen électeur alors qu'Il faut aller à l’idéal en passant par le réel. Jaurès Jean


Source : Aller à l’idéal et comprendre le réel. Jaurès Jean | Dico - Citations - Dico citations

Il faut aller à l’idéal en passant par le réel. Jaurès Jean

 

"il faut aller à l'idéal en passant par le réel"Il faut aller à l'idéal en passant par le réel.


Source : Aller à l’idéal et comprendre le réel. Jaurès Jean | Dico - Citations - Dico citations

Il faut aller à l'idéal en passant par le réel.


Source : Aller à l’idéal et comprendre le réel. Jaurès Jean | Dico - Citations - Dico citati
disait Jaurès.
Pour revenir à l'Evalutaion formelle dans un CHU on assiste à scette situation absurde où un chirurgien qui n'a enregistré que 45 interventions ce mois ci alors qu'on en avait prévu 125 : que faire ? La performance économique à tout prix au nom d'une prescription sociale masque une idéologie néfaste.
Il existe même un logiciel pour optimioser les actes chirurgicaux dans les CHU. On confond la carte et le territoire par des procédés déréalisants.
La société est obsédée par le risque et ce dès la petrite enfance au point qu'une enquête de l'INSERM montre comment dépister les troubles chez des enfants de moins de 3 ans et les facteurs de risques futurs pouvant engager des actes de pré délinquance. (cf. Collectif  Zéro de Conduite)
Quelles sont les morales actuelles ? "Transformer l'humain en instrument" c'est ce que Marx appelait "la morale d'épicier".
La logique du marché est présente partout dans le domaine médical avec le TAA mais aussi dans les médias avec la dictature de l'audimat.
Dans le champ de l'Education priorité aux compétences, donc de ce qui peut servir!! On prépare une éducation des esclaves par une instrumentalisation selon les besoins du marché.
 La folie de l'évaluation : elle calibre, elle normalise ce qui ne passe pas par le canal formel tel une serrure et si ça ne passe pas, ça n'existe pas. Les thésards en savent quelque chose!
 L'exemple des classes d'âge au Baccalauréat sont également symptomatiques pourquoi 80% et pas 90% ! On regarde les chiffres au compteur et pas la route et encore moins les compagnons de route à fortiori. "l'Homme est-il devenu superflu" disait Hana Arendt.
*  Lire la folie  évaluation les nouvelles fabriques de la servitude de R.Gori où il montre que l'habitus de Bourdieu c'est l'habitude, l'adaptation à être et à répondre.
 Walter Benjamin: "le levain de l'inachevé": "Que peut un adulte ? marcher Que ne peut plus un adulte: apprendre à marcher."
Il y a risque d'adaptation, d'uniformisation, de conformation.
Dès 1973 Pasolini avait montré la puissance de la religion du marché dans un slogan sacrilège: "Tu n'auras d'autre jeans que moi." Le marché n'a plus à s'appuyer sur les valeurs traditionnelles (religion, famille, mythes...) Les lucioles ont disparu...
La Grèce est bien le modèle de l'Europe de demain et on assiste à "la mondialisation du pire" dont parlait Bourdieu.
Adorno a bien montré ces logiques de l'aliénation où la parole est réduite à l'information, c'est à dire à sa part la plus minimaliste et réductrice.
L'art de conter, la faculté d'échanger des expériences ont disparu du langage dans un grand naufrage culturel.
Freud dès 1911 a opéré une révolution dans un geste épistémologique fort en proclamant que le savoir est du côté du patient et non de l'expert.
"Je ne crois pas en Dieu mais je ne suis pas athée" disait Camus. La morale utilitaire prétend remplacer les idéaux du XVIIè et s'érige comme morale de l'intérêt nécessaire et suffisante et donc machiavélique.
"La chose a un prix et l'homme a sa dignité" (Interview de Roland Gori dans le Quotidien -Luxembourg février 2012)
Adorno avait déjà pressenti que l'on allait "traiter les hommes comme des choses".
"Le pire ennemi de la démocratie est la crise de conscience et la perte de confiance d'elle même" Jaurès.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories