Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

/ / /

Bon dossier du Nouvel Obs du 4 juillet 2013 ou comment rompre l'isolement de l'été, période active pour les familles, parfois cruelle pour les solos.Quelques textes et enquêtes viennent à propos d'éclairer cette situation d'André Bercoff, Yann Queffelec, Eliette Abécassis, Boris Cyrulnik et JP Kaufmann....En voici un aperçu:

L'abus de solitude nuit à la santé
C'est ce qu'une analyse de 148 études épidémiologiques publiée en 2010 a démontré. Plus que l'obésité et le manque d'activité physique, l'isolement augmenterait le risque de mortalité. La recherche de John Cacioppo, professeur de psychologie sociale à l'université de Chicago et auteur de "Loneliness" a permis de découvrir, chez les gens seuls,la présence d'un fort taux de cortisol dans la salive, et d'adrénaline dans l'urine. Comme si l'état de solitude chronique et persistant mettait le corps en alerte. Comme pour signaler à l'individu son manque de liens sociaux, nécessaires à sa survie et à sa bonne santé. Le corps prévient qu'il va s'user, récupérer moins vite, mal se reposer. Avec l'aide du généticien Steve Cole, Cacioppo a aussi établi que les personnes seules ont un système immunitaire affaibli, avec une moindre activité des gènes, quiaident à se défendre contre les infections virales. Enfin, le sentiment de solitude, ce degré de douleur que l'on ressent à son épreuve, pourrait être aussi transmissible que l'est la dépression. Comme la cigarette et l'alcool, l'abus de solitude est dangereux pour la santé. (Nouvel Observateur n°2539 4 juillet 2013)

"Bien sûr qu'il faut faire l'éloge du célibat ! Mais d'un célibat partageur. ce n'est pas un repli solitaire et misanthrope. Le célibataire est un romantique en attente de rencontres et d'émerveillement. Il fait confiance au hasard et aux femmes ! Ca peut être aussi de favoriser l'amitié dans une époque où les amours sont fragiles et tourmentées. La mariage n'est pas une obligation.On est souvent célibataire malgré soi. La société n'a pas à vous montrer du doigt parce que vous n'avez pas encore rencontré l'âme soeur ". (Yann Queffelec)

"Dans tous les cas, la solitude est toxique. Au cours d'expériences menées par le neurobiologiste Henri Laborit dans les années 1970, des adultes ont été placés dans une cuve d'isolement sensoriel pendant plusieurs heures. A chaque fois, ils ont témoigné des mêmes réactions. L'angoisse monte, on entend battre son coeur, craquer ses vertèbres, on remplit parfois le vide en délirant, en ayant des hallucinations. Tout le monde se souvient de "l'Aveu" de Costa Gavras. isoler un prisonnier est un pratique de torture courante. Et la plus ou moins grande résistance dépendra de l'âge, mais aussi de l'individu. ceux qui ont été isolés précocement sont ceux qui souffrent le plus de la solitude. Toute leur vie, ils présentent une vulnérabilité: un manque de contrôle de leurs émotions, des tendances agressives qu'ils dirigent vers les autres ou retournent contre eux mêmes.
Pour avoir un leurre de présence, beaucoup de célibataires vivent avec la télévision perpétuellement allumée ou un animal de compagnie. mais ce n'est pas tant l'absence de relation amoureuse qui provoque des dégâts que celle de toute vie affective et sociale. L'individu a besoin d'une niche sensorielle autour de lui. On a remarqué ainsi que dans les cultures indiennes et chinoise, en pleine mutation, les femmes se suicident désormais plus que les hommes. Traditionnellement très entourées, elles se retrouvent isolées dans un milieu urbain, privées des rituels culturels et ne le supportent pas... A la fin du XIXè siècle, dans son étude sur le suicide, le sociologue Emile Durkheim avait déjà repéré l'isolement comme un des facteurs favorisant le passage à l'ac
te".( Boris Cyrulnik)

Partager cette page

Repost 0
Himba

Pages

Catégories