Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

/ / /

Alain BADIOU et Ivan SEGRÉ
Qu’appelle-t-on penser Auschwitz ?

Les philosophes Alain Badiou et Ivan Segré dialogueront et débattront des deux essais d’Ivan Segré  : Qu’appelle-t-on penser Auschwitz qui est le premier volet du diptyque qu’il forme avec La Réaction philosémite (tous deux publiés aux éditions Lignes).

La singularité du crime nazi dans l’Histoire est aujourd’hui connue sous le nom d’Auschwitz. Mais qu’en est-il exactement de cette singularité, qu’en est-il de la pensée de cette singularité ?
Le propos de Qu’appelle-t-on penser Auschwitz ? est d’interroger des textes théoriques contemporains - philosophiques (Philippe Lacoue-Labarthe et Alain Badiou, mais aussi Martin Heidegger et Hannah Arendt), mathématiques (Jean-Yves Girard), psychanalytiques (Daniel Sibony), idéologiques ou antiphilosophiques (Éric Marty, Alain Finkielkraut, Jean-Claude Milner) - dans lesquels est abordée la question de la singularité d’Auschwitz.Badiou1.jpg
Alain Badiou écrit dans sa préface à Qu’appelle-t-on penser Auschwitz ? : « Ivan Segré organise une scène intellectuelle à trois termes : la philosophie, la rhétorique et l’étude juive. La tension historique créatrice se déploie entre la première et la troisième, la deuxième, ramenant la pensée au jeu des opinions et à leur inscription propagandiste dans le langage, est ce en quoi toute pensée se dissout au profit de la propagande pour ce qui domine et dévaste le monde commun  ».
Dans son deuxième essai, La réaction philosémite, l’auteur s’attaque à la campagne menée en France par des intellectuels se présentant comme philosémites, tels Y.-C. Zarka, S. Trigano ou A. Adler, dans laquelle il pressent une trahison politique et non une fidélité à l’universalisme juif. Cette campagne est à ses yeux la pièce maîtresse d’une opération idéologique visant à imposer le mot d’ordre d’une défense de l’Occident .

Notes prises lors de la conférence du 10 juin 2010 au Belvédère Quorum de Montpellier.

SEGRE: " Chez Marx le prolétariat est inexistant dans une situation donnée" Il s'agit de faire apparaître l'inexistant.Marx.gif

Les attaques ont été violentes contre Alain Badiou en tant que philosophe par des pulsions de mort comme celles vécues par Socrate, car il remet en cause les idoles de la Cité donc il faut l'abattre.

Sa philosophie est un geste de destruction des idoles à l'imitation d'Abraham.

Dire qu'on est antisémite aujourd'hui disqualifie quelqu'un irrémédiablement;

Qu'est-ce que ses accusateurs remettent en cause chez Alain Badiou  ?

- l'exigence démonstrative et conceptuelle car elle met en demeure de se situer par rapport à l'opinion.

- l'égalitarisme: axiome gênant mais essentiel pour Badiou dans toute société;

un axiome égalitaire est à terme antisémite ou antijuif.

Dans les années 30, l'égalitarisme a été un mot d'ordre des nazis contre les sémites Aujourd'hui le discours sur la défense de l'Occident constitue  un argumentaire sur la défense des Juifs et de l'Etat d'Israel;

Quelques exemples significatifs et signifiants:

"Les territoires perdus de la République" (antisémitisme, racisme et sexisme en milieu scolaire)

Emmanuel Brenner qui use d'un pseudonyme, montre que la sociologie depuis Durkheim, Milner et Bourdieu ont mis en place la thèse des Héritiers contre la bourgeoisie et donc antisémite suivant une grille aujiourd'hui périmée et inopérante.

Bourdieu et Finkieklkraut faisaient la chasse aux héritiers, aux bourgeois et donc aux Juifs.finkielkraut.jpg

Il s'agit de témoignages d'enseignants et d'analyses sur l'antisémitisme ethnoculturel en ZEP
. Le texte d'E.Brenner prouve que le préjugé xénophobe n'est pas chez les élèves mais dans l'imaginaire des enseignants. L'exemple de la lettre ouverte sur le racisme dans un Lycée à partir de 3 faits concrets où l'on relève 3 type sde problèmes: un élève juif persécuté et qui se voit obligé de quitter le lycée; des jeunes filles musulmanes voilées; des élèves juifs qui ne viennnet pas au Lycée le samedi.

Conclusion des enseignants, il faut réapprendre à être Français et à vivre ensemble ou comment étaler des préjugés xénophobes au nom de la défense des élèves juifs.

Un autre exemple carcatéristique à partir de l'anecdote du Livre de Saint Paul d'Alain Badiou, contrecarré par Shmuel Trigano dans l'Exclu entre Juifs et chrétiens. shmuel-trigano2.jpgIl accuse Badiou d'entériner la vision sexiste de Paul et cause un antijudaisme alors que  L'Universalisme de Paul est indifférent aux particularismes. le voilement de la femme est une tradition juive.

NB: (la femme d'Ivan Segré est voilée de son plein gré). 

adler_alexandre1.jpgUn autre exemple est celui d'Alexandre ADLER qui dans le Figaro soutient la thèse de "l'Odyssée américaine" sur l'alliance entre les néo-conservateurs américains  et l'Etat Juif d'Israel. en plaçant des soldats druzes et israéliens sur le Jourdain constituant ainsi un rempart américain .

Les intellectuels anti Badiou sont contre l'étatisation d'Israel.

SEGRE: par ma "Réaction philosémite" j'adopte une position consensuelle: l'Etat d'Israel est une garantie de stabilité pour le peuple juif. Toute position en faveur d'un état binational est jugée antisémite.

ADLER disqualifie un ennemi idéologique en l'instrumentalisant par de faux procès en philosophie.

BADIOU :

1- Les formes contemporaines de l'idéologie :

- l'analyse marxiste traditionnelle a vécu mais peut réapparaître

Aujourd'hui, la nature des aspirationsidéologiques dissimulent en parlant d'autre chose. On construit une scène sur l'attaque de l'Etat d'Israel alors que la réalité sous jacente est toute autre. Il s'agit de défendre la pérennité de l'hégémonie et de la suprématie américaine comme abri de l'Occident (signifiant)

Ce partage idéologique majeur est truqué car construit par l'adversaire lui même.

2- . La conjoncture intellectuelle par trois figures mises en exergue par Ivan Segré:

- l'étude juive ou "le Juif de l'Etude"

- le philosophe

- le rétheur ou le sophiste.

Quelque soit l'idée que la philosophie peut penser de l'Etude Juive, face au  mode d'approche bipolaire de la relation entre la philosophie  et son adversaire la sophistique surgit un observateur extérieur et nouveau:"le Juif de l'Etude". Et cela est original même si on peut le contester. 

3 - La Rhétorique de l'Occident est visée par "l'Etude Juive" mais aussi par la philosophie contemporaine.

Les réseaux anti Chomsky, anti Morin, anti Badiou dans la Ligue des Droits de l'Homme existent  bel et bien;

L'offensive idéologico-philosophique au nom de l'antisémistisme a échoué car l'extrémiste était trop en position de dissimuler autre chose et il s'est ainsi discrédité de lui même. 

Le souci n'était pas celui de la défense du peuple juif ou de l'Etat d'Israel mais du tandem : Démocratie et Occident , tel était le véritable enjeu. 

Nous assitons  à la fin d'un Monde ccompagné d'un coup d'état idéologique des années 80, l'écroulement du bloc soviétique et enfin le ralliement du socialisme au libéralisme.

On assiste à un argumentaire nouveau pour se rallier au tandem Démocratie/Occident au détriment de tout le Monde, des non juifs et de l'Etat d'Israel devenu protectorat américain selon la thèse d'A.Adler.

"L'Idéologie dominante domine" disait Marx. et les Médias sont entre les mains des dominants, donc des capitalistes et aux ordres (cf.article de Marianne)

Ivan SEGRE s'emploie à démonter cet état de fait pour rendre compte de la vraie nature des thèses de nos adversaires.

Quels mots utilisent-ils ?

La contradiction du XXè siècle n'est plus  entre la Démocratie et le Totalitarisme mais désormais entre la Démocratie et  les Barbares antisémites.C'ets un faux débat qui est piégé d'avance.

Question de Badiou à Segré ! Quelle hypothèse entre mobilisation du non juif dans une opération réactionnaire d'Occident  (souvenosn nous Occident vaincra)?

L'enjeu des textes et des articles du Monde du 11/6/2010.

Après la 2è Guerre mondale on ne parlait pas des Camps.Il y avait un consensus sur un détail de l'Histoire ciomme l'a dit Le Pen.  C'ets le procès d'Eichmann qui a jeté un coup de projecteur.

Israêl rempart de l'Occident est devenu une construction périmée après le 11 septembre contre l'Islam et les Barbares;

Avant le 11 septembre, on ne paralait pas de cela. Le Mal absolu et le mal Totalitaire ont conduit aux thèses des camps et du goulag associés. La construction du signifiant juif s'est décalé de l'Etat d'israel vers l'Occident. 

Dans les années 30, l'antisémistisme portait sur le regsitre de l'ennemi intérieur pour relégitimer la défense de l'Occident: thèses nazie et vichyste.

Quelle serait alors la définition de l'Occident selon Badiou et Segré et aussi selon leurs adversaires ? L'enjeu Finkiekkraut/ Badiou en 2010

Face à un discours de la droite ethnoculturelle en Allemagne dans les années 30 s'opposa une sociologie marxiste, rationaliste de Durkheim. La Sociologie était une science juive car elle mettait en cause l'Occident .

L'Occident a désigné :1 - une représentation d'une identité menacée de l'extérieur par les Italiens, les Espagnols les métèques, les Italiens , les Juifs... aujourd'hui les Arabes et les Noirs . 2 - une communauté qui appréhende son crépuscule et réagit face aux périls identitaires porteurs de guerres intéreieure et extérieure: les non juifs paieront  le prix.

cela est une thèse périlleuse et suicidaire à laquelle on doit opposer une politique intrenationaliste mais pas occidentaliste et défensive.

Finkielkraut montrait après les émeutes de banlieue qu'il n'y avait aps de lien de cause à effet entre précarité et actes de saccage. Il ne s'agissait pas d'émeute sociales mais d'émeutes ethnculturelles arabes et noirs musulmans.

c registeidéologique relève de l'imaginaire, du phantsamatqiue car il ignore la sociologie.

La mise en avant du signifiant arabo-musulman pour défendre l'Etat d'Israel. rappelons que l'extrême droire française a toujours été anti arabe et anti juive.

Finkielkraut ne généralsie pas mar introduit toujours uneclause:;les bons et le smauvais arabes. Il use de précautions: certains sont bons mais tous ne sont pas mauvais. La rhétorique identitaire joue sur le déterminisme des origines: ils sont tous mauvais sauf ceux que je connais.

SEGRE accuse Finkielkraut de nier la sociologie marxiste et scientifique.

Questions de la salle: pas de prise de position sur la Laïcité.

Souvenons nous de Robert Dedeker redeker_robert.jpgdans le Figaro qui préférait le string à Paris Plage au Voile dans les Lycées et qui a payé. "

L'enseignement est laïc , pas les élèves" dit Ivan SEGRE.

Le communautarisme est aggravé aujourd'hui
et l'universalisme est bafoué. la question scolaire a été instruentalisée.

BADIOU : "Tous les enseignants ne sont pas mauvais mais il y eu des enseignants politiquement imprudents"

Curieusement c'est la thèse de Finkielkraut à l'envers . la salle s'étonne...

BADIOU  conclut :" on ne va pas faire un séminaire là dessus, il faut conclure mais tonne" :

"A propos de la question religieuse, méfiez vous des instrumentations diverses qui risquent de remplacer le communisme !"

Comprendra qui voudra.... la séance est levée à 21h30

Le débat continue entre les "mauvais enseignants" (qui vont retrouver leurs sauvageons demain matin) , les représentants de la Ligue des Droits de l'Homme et les anonymes un peu sonnés.

Relire l'entretien Badiou Finkielkraut dans le "Nouvel Observateur" sur "l'Identité nationale"

Partager cette page

Repost 0

Pages

Catégories