Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 22:31

"Le chaudron français ces villes que l'Etat abandonne" de Marc Leplongeon et Jean-Michel Décugis (Grasset - 2017)
Entre les mythes grecs à Rabelais au titre énigmatique par une ponte du Collège de France, hélléniste patentée ou un débat sur le Chaudron français, sans Frédéric Taddei ni FOG comme modérateurs engagés (?) mais les journalistes locaux du Midi Libre au Club de la Presse de Montpellier...
18h30 la salle est pleine et chacun jauge son voisin (comme c'est l'usage dans cette cité complexe)...
A la table les deux auteurs Marc Leplongeon et Jean Michel Décugis à ce genre d'exercice et plutôt à l'aise dissertent sur le "mundillo" local en l’occurrence ce soir, LUNEL ou plutôt le "pays de LUNEL" qui défraya la chronique après le départ des 22 jeunes vers la Syrie.
Tout le monde là bas semble avoir découvert à la télé, dans le Midi Libre ou sur les réseaux sociaux le départ et le non retour des copains qui n'en sont pas revenus...
Charge sans préambule contre les 2 maires Claude Arnaud (DVD) et Claude Barral (PS) qui jouent les autruches et refusent le dialogue avec les médias venus du monde entier.(Ordre du Préfet de Bousquet dira une habitante de Lunel et soutien des dits maires) On ne saura donc rien sur les prémices d'un endoctrinement ! "Tout ça c'est de la faute aux médias !"
On ne parle pas de l'affaire pour ne pas stigmatiser une population déjà traumatisée par la fermeture en 2015 de la MJC de Lunel par la Mairie et qui ne pense qu'à la couverture des Arènes pour la prochaine corrida !
Ici, tout le monde se connaît et sait  pour qui il a voté car c'est PS contre FN en embuscade.
Après un exercice fluide et assez cohérent en ouverture les auteurs s'affirmeront plus engagés et chargeront ensuite l'Etat, les politiques avides de voix et ouvertement populistes et pro communautaristes.


La parole est donnée après une heure d'écoute attentive à la salle :
- le responsable du MRAP34 revendique  68 adhérents "la deuxième plus forte délégation de France !" (significatif en effet) ouvertement vigilant face à la montée du FN mais pas un mot sur les soutiens pro palestiniens.Il a lu les critiques du livre dans le Point où l'on citait Renaud Camus et là il a eu très peur de l'amalgame...!
- un musulman pratiquant et son épouse qui est en 3è année de Science Po parce qu'il a vu débouler à Aigues Mortes en plein Ramadan un individu qui les a visés de son arme..;
Depuis il sait qu'il devra faire ses preuves mais qu'il ne sera jamais intégrable pour certains. Il prend conscience de son altérité mais ne revendique pas sa francité.
- une journaliste détaille les divers aspects du livre et en lunéloise ou " pescalune " reprend quelques erreurs ou manques.On y sent dans ses propose  le Bien Vivre à Lunel ou BVL !
- Vient le tour de Maître Gérard Christol mi Lunélois mi Grau du Roi qui énumère ses talents d'avocat depuis 30 ans de par la France et soutien de l'actuel Maire. Il donne des détails précis et datés sur le vivre ensemble "qui n'a rien à envier à la Paillade.où on aime la castagne .." Il dit des choses justes et parle avec son coeur mais charge les gouvernements précédents et actuel (allusion aux promenades médiatiques  de Macron à Clichy sous Bois). On sent un homme sincère à la faconde abondante très en forme lorsqu'il cite son mentor et son adversaire politique Georges Frêche qui écrivait " Il faut tuer le PS " mais qui éveille ma curiosité lorsque abordant la Laicité il encense le Conseiller Thierry TUOT qui a voté les lois que l'on sait et pondu des rapports indignes sur l' Education et l'Intégration (2003). Pas un mot sur Valaud Belkacem ni sur Valls ni sur Cazeneuve et rien sur les positions pour le moins complices de l'Observatoire de la Laicité du JL Bianco... "Ils" n'ont rien fait, "ils"n' ont fait de la "Com". Quand il entonne le refrain vivre ensembliste de Thierry Tuot : " Oubliez Louis XIV, l'Histoire de France et les images du  passé, ouvrez vous aux autres et intégrez les nouveaux arrivés": on frémit et on imagine ses plaidoiries...
- Une autre lunéloise de la Communauté et qui est engagée localement a préparé son intervention ; elle ne se  dit pas musulmane mais Ida qui a exposé au Préfet les dérives des situations locales. Elle s'exprime très bien et dit que le plafond de verre est atteint alors que comme ses collègues elle a accédé aux postes de décision au sein de la Mairie. Elle plaide aussi pour l'enseignement  de l'arabe (devenu tabou) pour mieux comprendre les discours des différents Imams qui se succèdent au rythme des départs...
- Vient alors le tour d'un doctorante en Sciences Politiques Savaha Benali qui a servi les municipalités et est en conflit ouvert avec M. Claude Arnaud et demande l'arbitrage du Préfet qui élude et évite le conflit administratif: on ne touche pas à un élu ! Après avoir observé le soutien au communautarisme par la nomination des grands frères incompétents mais votants, elle pointe du doigt comment à Lunel la politique de la ville qui a englouti des sommes de plus d'un million d'Euros ( 800 € pour les personnes âgées) n'a rien donné de concret dans ses retombées. En dénonçant ce clientélisme des 2 Maires, voilà notre Fonctionnaire Territoriale écartée et placardisée. Elle en appelle alors à son Directeur d'Ecole ( militant du MRAP) et évoque un Médecin adjoint qui avait également dénoncé le communautarisme face à des scénarios de pression et des incidents de violence extrême.
En conclusion les deux auteurs et Caroline Froelig la journaliste du Midi Libre nous assènent alors le " syndrome de Stokholm " caractérisé et abattent leurs cartes: "le radicalisme ce n'est pas le voile, ce n'est pas 5 prières par jour en privé, d'ailleurs ils ne sont pas ici. Je suis pour le Voile pour qui le veut".
La journaliste prône le dialogue au sein de  la Mosquée et pointe les Imams de Montpellier venus faire du prosélytisme. Il faut se parler et vivre ensemble...
Les petits groupes se forment dans le Club de la Presse et c'est là que la parole se libère vraiment et que les micros devraient recueillir la démocratie à l' oeuvre même si les premiers intéressés ne sont pas venus et les frontistes se sont tus ou éclipsés discrètement à mi parcours.
En sortant Place du Nombre d'Or un mariage traditionnel avec force youyous et cris de joie traverse la place et s'engouffre joyeusement dans des voitures rutilantes qui partent en trombe vers le Lez : c'est sans doute ça le Vivre ensemble. Je regagne ma Résidence suivre "les Racines et les ailes" dans les Pyrénées, et sans les suivre dans leur bruyant cortège nocturne .
Le chaudron francais

Lire aussi

1- le Dossier très complet dans Vanity Fair sur "La face cachée de LUNEL, cité paisible capitale du djihadisme".

2- L'interview de Tahar Akermi l' éducateur de la MJC de Lunel  dans le Nouvel Obs

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages