Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Seniors Dehors !
  • Seniors Dehors !
  • : " Le bonheur se trouve là où nous le plaçons: mais nous ne le plaçons jamais là où nous nous trouvons. La véritable crise de notre temps n'est sans doute pas l'absence de ce bonheur qui est insaisissable mais la tentation de renoncer à le poursuivre ; abandonner cette quête, c'est déserter la vie." Maria Carnero de Cunhal
  • Contact

Recherche

7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 22:13
Vacances en Grèce...

Aout 2013: Vol Air Berlin: Paris - Vienne aéroport international très fonctionnel puis Prevezza (grand aéroport de low cost après Corfou ) par où entrent les hordes de touristes européens.

Là commence l'aventure grecque. Les bus des hôtels attendent leurs clients pour Lefkada . Pour les individuels, sacs à dos, pas de station de bus,ni de cartes d'orientation.

Après 500 m en plein cagnard, il faut trainer sa valise et demander la direction de l'arrêt de bus non signalé aux rares piétons qui s'aventurent au soleil.

Une américaine et deux allemandes errent et semblent avoir choisi un point d'ombre. Un couple grec semble connaître le lieu où un hypothétique bus passera après l'heure de la sieste entre 14h et 17h...

Pas de bar ni de buvette en vue. Le premier bus qui apparaît au loin ne s'arrêtera sans doute pas, aussi nous lui barrons le passage en nous plantant au milieu d la route à nos risques et périls... .

Il s'arrête donc et le petit groupe improvisé monte... Là il faut négocier le prix pour Lefka (Ithaque) le chauffeur empoche une somme et ne rend pas la monnaie. Mon voisin grec me dit que j'ai payé 5 euros au lieu des trois réglementaires.

Arrivés à la gare routière, une autre aventure continue... Le ticket de bus semble réglementaire car un guichet s'ouvre et les clients étrangers semblent s'y précipiter. Une belle athénienne elle, a choisi sac au dos et tente de camping d'aller au traditionnel Saristra jazz Festival sur l'ile voisine de Kefalonia. Nos chemins vont diverger là... sur ce quai.

A 17h un bus omnibus fait le ramassage des hordes de baigneurs joyeux et des familles nombreuses montent à bord sans payer... Quelques arrêts plus loin un contrôleur demande les tickets et fait descendre à la station suivante les contrevenants...

Enfin arrivé à Lefka. Au restaurant pas de menu et pas de facture, ici on ne paye qu'en espèces ! Allemands, Australiens, Anglais , Français connaissent la règle. Sirtaki et bris de vaisselle pour vous mettre dans l'ambiance !

Quant aux bateaux et flotilles qui mouillent au large, pas de taxe de séjour. Si vous décidez d'amarrer à Ithaque, vous découvrez que les bornes du port installées par les fonds européens sont dégradées et souvent vandalisées donc inutilisables et bien sûr pas d'électricité et pas d'eau. Le capitaine du port et son équipe sont occupés par leur partie de carte et trinquent en choeur. Inutile de chercher à acquitter une quelconque taxe de stationnement..(comme dans les autres pays européens...!)

Sur les ilôts qui n'ont pas été vendus aux étrangers où à des magnats russes comme Skorpios, l'ile d'Onassis qui reçut la Callas et Jackie Kennedy, les branchements électriques laissent rêveur et si les populations ne semblent pas touchées par la crise vu le grand nombre de touristes providentiels, chacun semble avoir une activité lucrative en cette haute saison comme ces danseurs qui animent les terrasses devant les flottilles européennes .

Le Monastère qui domine l'ile de Kalamos est rutilant et refait à neuf (avec quels budgets ?) alors que les maisons de pierre qui l'entourent ont été abandonnées depuis longtemps.puisque les populations sont ou décédées ou ont émigré vers l'Allemagne. Un cuisinier albanais apparaît de derrière les rochers de Port Leone et nous improvise un dîner sur la plage aidé de son assistante philippine mineure, ramenée de ses périples lointains alors qu'il était mécanicien sur un navire grec...Un bon petit job qui fait des jaloux dans le village: trop d'initiatives sans doute....

Le retour se fera par le plus grand pont à haubans du monde flambant neuf construit par Vinci, Bouygues et Spie Batignole en 2004 pour les jeux Olympiques (inclus dans la dette faramineuse de 120 M2 d'Euros..!) et qui permet par un superbe 2 X 3 voies de rejoindre Athènes.

Mais la gare routière d'Athènes, vous réserve les dernières surprises... Des quais improbables et un numéro de bus pour l'aéroport à inventer... Il vous déposera vers minuit à l'Aéroport international où il faudra essayer de dormir dans les halls envahis de touristes gisants sur le sol.

Pas d'Hôtels bon marché aux environs, ni auberges de jeunesse. Le comptoir d'Air Berlin ouvrira peut-être vers 6 heures et là, c'est le retour à l'Europe et l'adieu nostalgique à un certain Orient, derniers vestiges Ottomans et nonchalance levantine...pour combien de temps ?

Vacances en Grèce...
Vacances en Grèce...
Vacances en Grèce...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

Catégories